Sur le chemin du retour

Publié le par Mireille

Après le cap Ferret, nous repassons par Lacanau, avant de rejoindre Bordeaux. La canicule se fait sentir, mais en partant assez tôt et en faisant de plus petites étapes, nous arrivons à survivre.

A Bordeaux, nous visitons les bassins de lumières, avec , au programme « Venise la Sérénissime ». Le  bâtiment est une ancienne base sous-marine allemande construite à partir de 1941, qui pouvait loger 15 sous marins. Ce monstre de béton est aujourd’hui un espace culturel original, où les alvéoles des sous marins servent de lieux d’exposition. Les images de Venise et de ses environs, et des oeuvres de nombreux peintres (Monet, le Tintoret, Bellini, Turner...) sont projetées sur les murs et se reflètent dans l’eau. Le tout est accompagné d’ extraits de musique classique. 

Sur le chemin du retour
Sur le chemin du retourSur le chemin du retour

.Dans la soirée du 12, alors que nous déambulons sur les quais de la Garonne, en compagnie de nombreux promeneurs , nous apercevons au loin un important nuage de fumée provenant d’ un incendie à une quarantaine de km de Bordeaux.

Le bouchon de la cité du vin

 

Une soucoupe volante?

Notre voyage en train, déjà compliqué par définition - escaliers, espace vélo trop petit, wagon difficile à escalader- sera aussi perturbé par des incendies. Nous sommes quand même arrivés au Cap d’Agde avec une bonne heure et demi de retard.

Notre périple s’ achève après un peu plus de 1000km dans des paysages variés que nous avons essayé de vous faire partager.

Nous avons apprécié entre autres la bienveillance des automobilistes , la gentillesse des acteurs du tourisme et la solidarité des cyclistes, sans oublier les bons vins et la gastronomie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article