AGDE-CAPESTANG

Publié le par Mireille

Comme on le pressentait, la signalisation est inexistante et le sera jusqu’à quelques km de Toulouse. Malgré tout, ce n’ est pas trop difficile de rejoindre le canal du midi depuis  Agde. Autre surprise, les chemins de  halage sont cahotiques, peu ou pas entretenus, souvent réduits à la taille d’un sentier et comme ils sont près du canal, une grande vigilance est de mise. Il est clair que ce canal est géré par les BNF pour les bateaux, qui sont nombreux. Tout l’ intérêt de cette randonnée cycliste réside dans la découverte du canal, des ouvrages d’ art impressionnants,  des défis relevés par son réalisateur Pierre Paul Riquet sous le règne de Louis XIV. Parmi les œuvres rencontrées , une est particulièrement remarquable: le écluses de Fonseranes.

AGDE-CAPESTANG

Pour faire franchir au canal un dénivelé de 21 mètres, Riquet a construit 9 écluses, constituant un escalier d’ eau de 312 mètres de long. Les bateaux montent en 50mn, et descendent en 40. Quand nous sommes passés, une file de bateaux attendaient patiemment.

 

 

 

Canal à l’approche des écluses

Canal à l’approche des écluses

DE CAPESTANG A CARCASSONNE

 

AGDE-CAPESTANGAGDE-CAPESTANG
AGDE-CAPESTANG

Nous faisons une halte à Carcassonne, et le tour de la forteresse. Le soir, c’ est la fête de la musique, l’ ambiance est sympathique malgré quelques passages pluvieux .

 

CASTELNAUDARY

Le chemin s’améliore peu à peu. Cette étape nous permet de déguster un excellent cassoulet, «  chez David » mijoté pendant des heures, accompagné d’ un non moins excellent Corbières.

AGDE-CAPESTANG
AGDE-CAPESTANG

TOULOUSE

L’étape depuis Castelnaudary est enfin roulante et le balisage bien présent. Nous passons le seuil de Narouze, point haut du canal, là où l’eau descendant de la montagne noire se partage entre Méditerranée et Océan.

Bord du canal, près de Toulouse

 

 

  Le  Capitole

 

 

 

Le couvent de Jacobins
Le couvent de Jacobins

Le couvent de Jacobins

Nous faisons une pause culturelle et gastronomique à Toulouse. La ville est accueillante, dynamique. Parmi les nombreux monuments , deux ont retenu particulièrement notre attention: le Capitole, qui ne se visite pas, et le couvent des Jacobins avec son paisible cloitre et une exposition interactive sur le moyen âge.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article